carte blanche #7.8

jeudi 19 avril _ 20h30 _ souslespylônes

Que nos vies (aient l’air d’un film parfait)
de Nathanaël Frérot

lecture avec Sarah Auvray, Delphine Dupin, Nathanaël Frérot, Vincent Poirier, Isabelle Quantin, Camille Regnault, Nicolas Rivals

Un jour, un groupe d’artistes reçoit les clefs d’un lieu de création, derrière un parking, derrière un bowling, dans une petite ville de la Manche.
Ils découvrent les villes, les cantons et les bourgs de ce département qu’ils sillonnent.  
Une autre histoire commence, celle des paysages que l’on recompose, du territoire qui nous change ou nous bloque, des mutations des gens et des endroits. Une histoire qui pourrait devenir la pièce qu’ils joueraient aujourd’hui. 
Que nos vies (aient l’air d’un film parfait) est une tentative pour raconter quelque chose du monde en racontant des lieux. Dessiner des espaces géographiques et inventer les situations qui y jaillissent. Une aventure en forme de grand road-trip immobile.

« Le problème c’est qu’on croit que parce qu’il ne se passe rien on a rien à raconter.
   Le problème c’est parce qu’on croit qu’il ne se passe rien, on se sent obligé d’inventer des événements ».

« J’aimerais dire. Te dire à toi.
   Ou t’écrire.
   Tu n’es pas là et c’est toujours à toi que je parle.
   Je t’écris depuis un endroit
   D’une zone sensible aléatoire.
   On y parle d’endroits
   D’un théâtre des opérations à venir
   De territoires aux contours mouvants
   avec des frontières tracées à main levée
   Un croquis de maisons, de soleil ou de nuages avec des chemins et des bonhommes
   Un schéma technique très précis exécuté avec de très gros feutres ».

spectacle tout public à partir de 12 ans
tarif au choix : 0€ – 5€ – 10€ – 20€
réservation conseillée au 02 33 45 67 99 ou par mail à contact@cie-dodeka.fr