stage de théâtre

du lundi 13 au vendredi 17 avril _ Romina Villar

Le jeu organique de l’acteur à partir de l’improvisation
L’improvisation est un outil précieux pour développer un jeu organique, une capacité d’écoute globale (l’autre, la situation, l’espace) et une justesse dans le mécanisme d’action/réaction. Elle permet d’être dans l’instant, dans le présent sur scène (ici et maintenant) pour amener une réalité et une vérité de jeu. C’est aussi une méthode qui emmène l’acteur vers plus d’autonomie : il sera donc être plus créatif dans ses propositions et plus à même d’intégrer spontanément celles de ses partenaires.

Déroulement :
_ exercices d’échauffement qui impliquent le corps, la voix et les repères dans l’espace
_ exercices d’improvisation/spontanéité autour de deux axes : écoute/acceptation et action/réaction
_ Les participants expérimentent la construction d’une histoire à partir de circonstances données (personnages, lieux, relations, évènements) dans des scènes ayant une construction type : état initial, évènement perturbateur ou modificateur, dénouement.

lieu : salle souslespylônes 2 bis, rue des Carrières Saint Michel 50200 Saint-Pierre-de-Coutances
date : du lundi 13 au vendredi 17 avril 2020
horaires : de 10h à 13h et de 14h à 17h
tarif : 185€ pour 30h + 5€ d’adhésion à l’association  
[Si vous avez besoin d’un hébergement, nous contacter.]
 
Romina VILLAR
Diplômée de l’École d’Art Dramatique de Buenos Aires en 1996. Elle participe à plusieurs ateliers avec des metteurs en scène tels que Ricardo Bartís, Roberto Castro, Mauricio Kartún et Augusto Fernándes. Dans le cadre du Festival International de Théâtre de Buenos Aires, elle a suivi les master classes de Sotigui Kouyaté, Frank Castorf, Martin Wutke, Augusto Boal, Robert Wilson, Jose Sanchis Sinisterra, Alain Platel et Philip Glass. Elle a également suivi des cours de danse verticale avec Brenda Angiel et de danse contemporaine avec Maria José Goldín à Buenos Aires. Elle joue dans Oro en verso, mis en scène par Manuel Longueira (1997), dans Mujeres de carne podrida sous la direction de José María Muscari (1999), dans Una Libra de carne écrit par Agustin Cuzzani avec la Compagnie Disidentes (2001). En 2002, elle s’installe à Barcelone et créé sa propre compagnie de danse verticale – Compañia Buenosayres – avec laquelle elle se produit dans plusieurs festivals de danse et de performance en Espagne. Entre 2004 et 2008, elle intègre la compagnie internationale La Fura dels Baus dans une production à grande échelle : NaumonDepuis 2002, elle participe régulièrement à des ateliers de danse et de théâtre à Barcelone avec Alejandro Catalán et Sol Picó. Elle travaille comme comédienne dans plusieurs projets indépendants : Quién, yo ? de Dalmiro Saenz avec la compagnie Trípode Teatro, Néron avec la compagnie La Quadra Mágica Festival Alternativa de Madrid (Février 2010). En 2011, elle crée sa compagnie indépendante de théâtre Las Tronkas avec laquelle elle co-écrit, met en scène et joue dans la pièce Demasié pal Body. Elle travaille comme assistante de production dans le Festival Ulls de Barcelone.  Elle fait également partie du Mika Project (société de création, production et diffusion du spectacle vivant), dont l’un des objectifs est la promotion des relations socio-culturelles entre l’Amérique Latine et l’Europe. Elle dirige des ateliers théâtre à Buenos Aires dans le cadre du programme « Été à l’école » proposé par le Ministère de la Culture. Pendant trois ans, elle travaille pour la communauté de communes de Saint-Malo-de-la-Lande et dirige des ateliers théâtre dans le cadre des TAP. En novembre 2018, elle est sélectionnée pour participer au Laboratoire d’Exploration Scénique autour du texte La réunification de deux Corées de Joël Pommerat dirigé par Millaray Lobos Garcia à La Comédie de Caen, Théâtre d’Hérouville. Depuis 2016, elle dirige un atelier de création théâtrale pour adultes à Agon-Coutainville. Elle intègre la compagnie Dodeka en septembre 2019.